Je crois bien que je yoyote

Publié le par Tatyana-V

Je ne suis pas venue car j'ai eu un peu de récup, et j'ai passé ces jours avec l'Amour de ma vie qui est mon Mari depuis le mois de juin. Je remerci des gentillesses et je ne suis pas encore bien habituée, mais ça va venir. Là je partage juste un moment, je ne ferai pas trop de visites d'amitié car je suis fatiguée, et demain je vais rejoindre mon Amour. 
Cette nuit  Maeva était dans ces moments de confusion très fréquents au cours des premières 48 h d'éveil et d'assistance plus légère. On sait ça, on sait que les personnes n'ont pas trop la notion du temps, et que quelques minutes peuvent leur paraître des heures et même quelque fois des jours. J'avais plusieurs choses à faire pour Maeva, des gestes techniques et de confort aussi, et il faut tenir compte de la fatigue et fragmenter. Je me suis occupée d'elle et à chaque fois elle voulait savoir le jour, l'heure, et elle me disait que je devais lui cacher l'écoulement du temps, et ça la stressait fortement, surtout qu'elle s'étonnait de ne pas avoir de visites au cours de ce qui lui semblait des jours. Ces situations sont difficiles car il n'y a pas beaucoup de moyens de rassurer, j'ai une montre qui indique la date, Maeva évidemment n'a pas ses lunettes, mais on a quelques unes de dépannage, alors je lui ai montré entre un moment où je l'ai rafraîchie, et un moment où je l'ai fait boire. Et elle ne croyait vraiment pas, elle m'a dit : tu triches sûrement pour me rassurer. Alors je lui ai dit que si elle croyait ça c'est que ça allait de mieux en mieux, car il faut de l'astuce pour avoir une idée pareille, ça l'a fait sourire, et elle m'a dit : oui je suis très fine et je vais voir si tu arrives à me tromper encore longtemps. Elle s'est assoupie, et 2 h plus tard elle m'a fait un petit signe, et dès que je me suis approchée elle m'a saisi la main, et m'a dit : je veux vérifier, j'avais les lunettes dans ma poche, je lui ai montré, et elle a répondu : je ne sais pas comment tu fais mais c'est fort, je suis sûre qu'il s'est passé au moins une semaine. Alors je me suis mise sur la pointe des pieds et je lui ai dit : une semaine c'est très peu, regardez en plus j'ai grandi. Et là elle s'est détendue vraiment et elle a ri,  en disant : je crois bien que je yoyote, je lui ai fait guili dans le coup, elle a un peu bu et elle s'est endormie. Ce matin au moment des trans je lui ai dit à ce soir, et elle m'a répondu : ou l'année prochaine comme tu veux. J'ai aimé ce moment et je voulais le partager avec vous. Je vous embrasse de tout mon coeur, je dis Amitié et Fraternité, et je suis au service cette nuit. Tanya
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elena800 30/07/2009 06:08

Bonjour Tanya, très belle ton histoire avec Lucien ! C'est touchant, j'espère que tu vas bien ?
Bisous

Elena800 29/07/2009 04:07

Bonjour Tanya, ton histoire est très belle ! Je commençais à m'inquiéter en ne te voyant pas mais je suis rassurée. Profite de ton mari en dehors des gardes. Bisous

harry84 28/07/2009 22:12

Passe te faire un petit coucou ,félicitation pour ton mariage avec tout mes voeux de bonheur à vous deux .....merci à toi pour la gentillesse au pres des malades . Gros bisous.

Papy Jean 28/07/2009 09:27

Le savoir-faire et l'humour !

JIPEHEM 26/07/2009 14:58

Bonjour, je t'ai trouvée chez phèdre alors je passe sur la pointe des pieds.
Bon dimanche,à plus;