ÉTOUFFER N'EST PAS UNE MORT DOUCE

Publié le par Tatyana-V

Je vais être un peu longue aujourd’hui mais je ne peux pas faire autrement. Je suis en récup et là où je suis il y a Solange, je la connais depuis un an et pendant ma maladie et ma convalescence je l’ai rencontrée plusieurs fois et je lui ai rendu des petits services de voisinage. Elle est en rechute d’un cancer et c’est sûr qu’elle a négligé son état. Après un séjour assez court elle a été ramenée chez elle dans le protocole d’une hospitalisation à domicile, lit médicalisé, assistance respiratoire légère, une heure par jour d’aide médicale et visite quotidienne d’un infirmier pour le matériel tout ça sous le contrôle d’un médecin coordinateur et en principe avec le suivi d’un médecin traitant. Le compagnon de Solange est une personne sous dépendance alcoolique et qui donc n’est pas fiable. En principe l’HAD doit apporter au patient presque les mêmes prestations que sur site hospitalier et en principe aussi une enquête préalable détermine si ça sera possible. L’état de Solange s’est altéré samedi après midi. J’ai averti la coordination et je me suis occupée d’elle. Samedi soir mon Mari et moi avons réussi à écarter le compagnon de Solange qui était une vraie gêne car très alcoolisé (il a son propre domicile). Je ne vais pas détailler tout ce qui s’est passé jusqu’à lundi matin 5h où n’ayant plus d’autre solution j’ai appelé les pompiers et enfin le médecin de service a décidé l’hospitalisation. Mon Mari m’a aidée tout le week-end car Solange est très corpulente et nous ne l’avons jamais quittée. Tout ce que je me sens le droit de dire c’est que beaucoup de moyens manquaient et que la réactivité de l’HAD a été très insuffisante vraiment, comme je ne veux pas employer de mots trop forts je dis quand même qu’il y a eu négligence et sous évaluation. Dans la situation de Solange ce n’est pas guérir ou sauver qui était le souci, même quand on ne peut plus ça il y a encore beaucoup et aussi important à faire. Le confort et si nous n’avions pas été là je pense que Solange aurait eu de gros problèmes de confort (le confort comprend beaucoup de chose, hygiène, manipulation, positionnement etc) et que sa vie aurait peut-être pris fin pour des problèmes respiratoires et que son compagnon n’aurait rien su faire. Dans un état comme celui de Solange il y a de la souffrance et elle était très insuffisamment prise en compte, il faut des moyens et des gestes pour éviter le stress et soulager l’angoisse, il faut pouvoir faire des choses techniques et apaisantes qu’une personne non formée ne peut faire. Je sais que lHAD est dans certains cas une très bonne solution mais par ce que j’ai vu dans ce cas je ne peux m’empêcher de penser que parfois c’est aussi une manière d’esquiver des problèmes, c’est un transfert incertain. Et ce transfert ne bénéficie pas toujours à la personne qui compte avant tout c'est-à-dire le patient. On défend cette méthode à la fois pour des raisons humaines et c’est vrai si absolument tout le protocole est respecté, mais il ne faut pas se le cacher on fait aussi pour des raisons de coûts avec un transfert à des structures externes et ces structures ont des objectifs de rentabilité. C’est une politique générale où l’aspect économique et comptable prime sur l’humain. Et justement je ne crois pas qu’humainement notre société doive se satisfaire de ça surtout qu’il y a tant de domaines où des économies pourraient être faites et de la solidarité réalisée. J’ai vu Solange hier après midi et ce matin, elle est assez consciente pour savoir qu’il y a des médecins, des infirmières et qu’elle sera aidée. Dans quelle terrible angoisse elle aurait été si elle avait été seule, et dans quelles souffrances elle aurait pu mourir. étouffer n’est pas une mort douce.   

Je dis amitié et fraternité. Tanya

 

Je ne fais pas souvent mais j’invite à lire sur le blog de Zeitnot dans mes favoris un article titré Fils de pute. Cet article m’a bouleversée.

 http://zeitnot.over-blog.com/article-fils-de-pute-52719522.html

Je remercie des commentaires si gentils je vais faire un peu de visites d’amitié et je continuerai demain.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nuances 07/07/2010 22:59


Merci d'avoir été là, tous les deux pour Solange puisque la Société n'y était pas. Tu as raison ... la raison économique prend le pas sur l'approche humaine. Malheureusement cette approche semble
envahir partout en même temps que de si terrible gaspillages partout aussi !
Les enfants sont rétablis ma douce Tanya. Je manque simplement de temps et d'énergie. Je t'embrasse bien fort et te remercie de ta douche attention.


sandisa 06/07/2010 20:05


Grâce à Anto , j'ai pu chez toi , lire, avec beaucoup d'intérêt, cet article plein d'humanité .
Je reviendrai


Elie 04/07/2010 09:50


C'est vrai qu'en matière d'aide aux personnes malades il y a beaucoup beaucoup à faire; Mais c'est malheureusement le plus souvent une logique comptable qui prime sur le bien être et c'est
désolant. Je suis assez pessimiste quant à l'évolution de la prise en charge des patients. Certes il y aura toujours plus de technologie mais à quel prix ? Au prix fort que les malades paient
eux-même. Amitiés Elie


Bernard 02/07/2010 13:01


Bonjour Tanya,
j'espère que ta ''rentrée'' c'est bien passée, et que tu vas bien.
Pour moi, c'est vacances, et avant de partir je voulais te laisser ce petit mot porteur de bonheur et d'amitié.
A bientôt


DSMoon 02/07/2010 00:11


Juste mon expérience sans nulle arrogance,
Pour les infirmières autant que pour les autres,
Juste avoir entendu le RMC-Sondage du jour:
Un gros 70% français se désigne tout seul,
Selon les normes officielles en vigueur,
Qui chiffrent la solitude à un quota de trois par an en close…
*
Trois chances de confidences en douze mois,
Juste trois chances à pogner de rester idéal,
Sans les factures à payer, sans les taxes indirectes,
Juste montrer sa vraie sympathie pour son biotope,
Et surtout garder le nid accueillant au possible,
Parce qu’on lui a répété qu’elle le vaut bien…
*
Selon les chiffres du Code, l’épidémie est due
À l’âge des divorces des 45ans &+,
Les ceux qui savaient pas, qui ont fait des bébés,
Sans imaginer les feux verts d’une écologie à venir,
Juste par amour à deux, même si c’est devenu idiot:
On en payera la taxe, dans les rayons verts des Superettes,
Juste seul pour guider le chariot entre les gondoles ….
*
Juste mon expérience sans nulle arrogance,
Pour les infirmières autant que pour les autres,
Juste avoir entendu le RMC-Sondage du jour:
Un gros 70% français se désigne tout seul,
Selon les normes officielles en vigueur,
Qui chiffrent la solitude à un quota de trois par an en close…
*
J’ai bien compté, moé, et sans nulle pression:
J’en suis juste à un réel chat en close, ou deux maxi par an,
Et ça semble suffire à ma survie de vieil ours commun:
Je vis encore, et j’ai mon voyage d’un cyber-vague demain à rêver,
Juste ’fais mon possible pour ne pas quitter avant l’heure-dite,
Puisque je suis avéré ni épais, ni malade:
Juste je reste ce que je suis, définitivement,
Même si ça reste sans bon sens..! :(
*
DSMoon ( RMC-Blues / Saint-Thierry )