LE SOURIRE DE THÉRÈSE.

Publié le par Tatyana-V

Je remercie des messages et des gentillesses. Mon traitement se poursuit et il y a des hauts et des bas, mais tellement de soins, d'attentions et d'espoir. Je ne fais pas d'article car je parle surtout de ce que je vis au service, et sur l'article précédent j'avais réagi à des choses que je trouvais indignes. Alors comme je me soigne toujours et que les écrits révoltants j'essaye d'éviter, je me contente de lire des beaux articles, et je mets de temps en temps des commentaires. Pourtant aujourd'hui je vais raconter un souvenir.

J'étais en troisième année d'études et en stage clinique. Thérèse revenait d'un court congé car elle avait perdu son grand-père qui l'avait en partie élevée, toutes ses collègues connaissaient sa peine et vous savez ça, il y a parfois de la difficulté à exprimer son amitié, on pense que les mots vont être bien petits par rapport au chagrin et on a presque honte, alors il y a surtout eu des gestes pleins d'affection. Et puis Thérèse est allée auprès des patients. Au cours de la matinée je l'ai croisée plusieurs fois et j'ai remarqué que juste avant d'entrer dans une chambre elle s'appuyait sa tête contre le mur, elle respirait profondément et elle s'entraînait à sourire 2 ou 3 fois, et puis elle entrait en disant bonjour! Bonjour! avec une voix toute claire et comme de la joie dedans. Après le repas on est allées prendre un café ensemble, et puis au retour elle s'est arrêtée dans la galerie, elle m'a prise par le bras et serrée très fort en disant avec une voix étranglée : allez je pleure un bon coup avant de reprendre et aie l'air gaie et parle tout bas, tu vas voir les gens qui nous croiseront ne sauront pas si je ris ou si je pleure. On a fait. Et puis lors du retour au service elle était un peu calmée, elle s'est passée de l'eau sur le visage et un peu arrangée, et quand elle est entrée dans une chambre je l'ai entendue dire : il fait tellement froid dehors que j'ai les yeux tout rouges, si vous sortez couvrez-vous bien. J'ai admiré son attitude et son courage et je le lui ai confié le lendemain, et elle m'a dit : en plus du travail on est un peu comme les comédiens, alors les soucis au vestiaire et en plus des soins la lumière d'un sourire, c'est une chose aussi importante qu'une piqûre bien faite et ça ne creuse pas le trou de la sécurité sociale. Ça m'est arrivé d'être un peu triste avant de prendre mon service, et toujours j'ai revu l'image de Thérèse dans le couloir, et toujours j'ai repensé à son expression : la lumière d'un sourire. Les cours c'est très indispensable, les stages c'est indispensable pour la maîtrise les gestes techniques et l'organisation, mais ce vécu des autres c'est une leçon qui compte beaucoup aussi, autant que tout le reste je crois ça vraiment.

Je vous embrasse, je vous dis amitié et fraternité et aujourd'hui et demain je vais faire petites visites d'amitié. Tanya

Je suis très heureuse en ce moment.   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elena800 02/11/2009 06:21


Bonjour Tanya, j'espère que tu vas mieux !
Je pense à toi, bisous


tagazou 30/10/2009 13:51


Bonjour Tanya...
Je redescends de la montagne, je suis de tout coeur avec ton combat, la vie est là, les envies la suivent!
reste en haut et enterre les bas!
BiZZZZZZZZZZZ


brindherbe 30/10/2009 10:52


voilà, j 'ai chaussé mes lunettes et j'ai lu ton article, quelle belle dame thérèse je trouve !!!! et puis tu es très heureuse alors moi ça me rend toute gaie ce matin !!!!! je suis si contente
pour toi. Moi aussi en ce moment je suis heureuse, pleine de fatigue et de douleurs mais heureuse, tu sais cet accident, il a renforcé les liens avec mes amours parce que quelquefois on doute, on
se demande si on nous aime vraiment, moi j'ai mes anges qui m 'aiment, ça fait beaucoup de personnes, maintenant je le sais, j'en suis sûre et ça tu vois ça fait du bien. Alors je continue la
rééducation (j'ai une algodystrophie maintenant....) l'arrête sera encore très long m'a dit le chirurgien, ça ne fait rien, j'ai tout mon temps, la vie devant moi lui ai je répondu et il a ri. Ma
doucette chérie je t'embrasse et te dis prends bien soin de toi, profites bien de l'amour de ta vie. Je t'envoie une petite étoile, tu devrais la voir si tu fermes les yeux.


brindille 29/10/2009 23:36


coucou ma petite douce, chouette !!!! un nouvel article !!!! je reviendrais le lire demain matin car là, je n'ai pas mes lunettes sur le bout du nez et du coup, ben heu........ je vois rien à ce
qui est écrit (heureusement, dans une autre vie j'étais secrétaire alors je connais à peu près le clavier pour écrire !!!!) bisous bisous


soleillune 29/10/2009 15:21


bonjour tanya, un petit coucou ensoleillé en ces vacances de toussaint..