UNE LUTTE VRAIE QUI N'INTÉRESSE PAS ?

Publié le par Tatyana-V

 

D'abord je remercie des gentillesses qui me touchent beaucoup. Je ne fais pas trop blog en ce moment car j'ai de la récupération mais comme je suis allée au service je me sens le droit d'écrire un peu. Par des impératifs dus à une très grosse charge j'ai fait une nuit aussi. Sur Orange j'avais déjà parlé des différences importantes et j'avais expliqué que les nuits étaient souvent très dures, je ne parlais pas pour moi mais pour les personnes admises et les familles. En ce moment et mes collègues m'en ont parlé, mais je connaissais (je rappelle + de 10 ans dont 5 de nuit) la réa est aux limites de ses possibilités d'accueil. L'été pour les personnes faibles et ça englobe beaucoup de cas est souvent plus terrible que l'hiver. Il y a de l'isolement, il y a les associations qui allègent ou suspendent leurs activités autant pour des raisons de disponibilité que parce qu'elles sont déjà sans moyens car les stocks sont épuisés. Et puis surtout depuis plusieurs années et principalement ces 2 dernières, il y a une dégradation très grave de l'état de beaucoup de gens. La dermato connaît de plus en plus de cas d'ecthymas, de gale, de maladie de Lyme. La pneumo est de nouveau confrontée à la tuberculose, les pneumothorax spontanés et les pleurésies sont en augmentation, la maladie de Pott s'étend. Beaucoup de gens admis sont dénutris et souffrent de carences très sévères. Beaucoup n'avaient pas vu de médecin depuis très longtemps et ils étaient mal, et ils souffraient. Karine est entrée à 01h pour un œdème cardiogénique elle avait été retrouvée par des vigiles dans un commerce de vêtements où elle faisait le ménage de nuit. En tout elle passait tous les jours 16 heures en déplacements pour 6 heures de travail. On a su par sa par sa fille de 15 ans car des voisins l'avaient amenée, comme elle m'avait vue m'occuper de sa Maman elle s'est adressée à moi quand je suis sortie prendre 10 minutes d'air. Je l'ai serrée dans mes bras, je l'ai rassurée comme j'ai pu, elle tremblait d'angoisse et de désespoir, il y a 2 petites sœurs en vacances heureusement.  Quand j'ai quitté le service hier matin il y a plein de choses qui se sont entrechoquées en moi. Ces chiffres énormes d'argent dissimulé, d'argent détourné, d'argent extorqué, d'argent écrasant et insultant, d'argent jamais gagné mais qui s'est fait automatiquement. Et puis toutes ces insultes qui ont été jetées sur les journalistes qui révélaient ces choses honteuses. Et puis les termes employés par le Président de la République, et puis ces incitations à la discrimination et à la xénophobie. Et il y avait aussi toutes ces terribles détresses que nous voyons et que notre travail ne soulage que temporairement. Et dans ma tête et mon cœur ça cognait et je pensais à des horreurs que j'ai lues sur certains blogs et je me suis doutée (je n'ai pas eu envie de vérifier) que des gens devaient se réjouir de l'attitude du Président car il encourage leur inhumanité. Tout ça pour se faire réélire ? Ce président aura lutté pour renforcer l'égoïsme, ce président aura lutté pour protéger les intérêts de ses amis donc les siens, ce président aura lutté contre les libertés et la dignité des humains, mais ce président ne se sera pas intéressé aux seules luttes qui comptent vraiment : celle contre la misère, celle pour la fraternité et l'harmonie. Au contraire il aura renforcé ceux qui ont déjà tout et affaibli l'AP au profit du privé, l'enseignement aussi et même la police en supprimant des emplois. L'insécurité qui lui sert tant pour ses ambitions il la crée aussi, et j'ai envie de poser une question : les millions et les millions d'euros de tous ces gens ça se traduit en combien de destructions d'emplois en combien de précarité en combien de misères et en combien de morts ? Je viens d'entendre à la radio la proposition du député Eric Ciotti  qui peut croire que le Président qui s'occupe de tout n'a pas encouragé cette monstruosité mettre en prison les parents des délinquants ? Je ne sais pas beaucoup le droit mais je sais que dans un pays civilisé on ne punit la famille pour le délit d'un des siens.

Je vais confier une chose : tout au long de mon métier et j'ose le dire que je le considère comme beau j'ai toujours été heureuse de participer au sauvetage de vies, mais j'ai toujours pensé que bien des vies que nous avions sauvées physiquement ces vies étaient bien fragiles et que les sauvageries de la société recommenceraient à les détruire comme la mer détruit les petits châteaux de sables que font les enfants.

Je redis amitié et fraternité mais je me rends bien compte que ma voix est toute petite, je vais faire des visites d'amitié. Tanya

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mocekx 10/08/2010 11:18


hélas l'humanisme est en recul dans notre pays ! amitiés!


réalité 03/08/2010 14:47


te revoilà avec tes leçons de morale idiote moi je connais une infirmière qui es bien trop occupée pour faire de la propagande tu fais des gardes pour la CGT ?


Elena800 03/08/2010 06:35


Comme c'est juste ce que tu dis Tanya, tu es sobre et tes mots expriment avec force une vérité qui ne plapit pas à tout le monde. Tu as raison de t'indigner et j'aimerai pouvoir lutter aussi mais
je n'en ai plus le courage. Bisous


AXEL21 02/08/2010 18:47


Comme j'apprécie la force de ton article, Tanya. Ton indignation rentrée est sans doute beaucoup plus efficace que nos coups de gueule, mais c'est la même indignation exprimée différemment. Oui la
misère progresse à grand pas en France et des institutions comme les restos du coeur ne trouvent plus assez de donateurs car ceux-ci se sont aussi appauvris. Des maladies oubliées reviennent,
d'autres progressent au Pays du bouclier fiscal et des parachutes dorés...
Plein d'amitié


BMB 02/08/2010 14:51


Un témoignage qui fait honte... grace à l'appétit de certains nous sommes passés d'un système de santé modèle à une organisation de pays sous développé digne de la république bananière que nous
sommes devenus.